Pages in topic:   [1 2] >
La nouvelle orthographe et son application
Thread poster: Josée Desbiens

Josée Desbiens
Canada
Local time: 00:28
English to French
Apr 30, 2009

Mon idée n'est pas d'ouvrir un débat sur la pertinence de la nouvelle orthographe puisque semble-t-il elle sera désormais en vigueur, mais de savoir comment nous allons faire comme traducteurs et traductrices pour incorporer les nouvelles règles sans que nos clients et réviseurs croient que nous faisons des erreurs!!!!

Si on se met à utiliser la nouvelle orthographe, devrons-nous justifier nos choix chaque seconde et nous heurter à des gens qui ne sont pas au courant des changements?

Bref, je suis curieuse de connaître vos opinions à ce sujet.


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 00:28
English to French
+ ...
Question May 1, 2009

Je suis loin d'être une experte sur la question, mais il me semblait que cette orthographe est, du moins pour l'instant, optionnelle. Bref, on peut encore utiliser l'« ancienne » orhtographe. Par exemple, on peut dire des chevaux mais on peut tout aussi bien dire des chevals. N'est-ce pas le cas? Si oui, je dirais que je vais simplement continuer avec l'orthographe qui est déjà bien rodée, surtout que je ne comprends toujours pas la justification de ce nivelage, peu importe la direction.

Direct link Reply with quote
 
xxxyanadeni  Identity Verified
Canada
Local time: 00:28
French to Russian
+ ...
Le client a toujours raison May 22, 2009

Josée Desbiens wrote:

Si on se met à utiliser la nouvelle orthographe, devrons-nous justifier nos choix chaque seconde et nous heurter à des gens qui ne sont pas au courant des changements?

Il faut utiliser l'orthographe que le client préfère (=les maîtriser toutes les deux), même s'il vous demande d'utiliser l'orthographe de l'époque de Champlain.


Direct link Reply with quote
 
Kathryn Sanderson  Identity Verified
United States
Local time: 00:28
French to English
Chouette! May 22, 2009

Canadian beaver wrote:



Il faut utiliser l'orthographe que le client préfère (=les maîtriser toutes les deux), même s'il vous demande d'utiliser l'orthographe de l'époque de Champlain. [/quote]

Chouette! Je peux écrire en françois!


Direct link Reply with quote
 
Stilgar
Canada
Local time: 00:28
English to French
Chevals May 27, 2009

ViktoriaG wrote:

Je suis loin d'être une experte sur la question, mais il me semblait que cette orthographe est, du moins pour l'instant, optionnelle. Bref, on peut encore utiliser l'« ancienne » orhtographe. Par exemple, on peut dire des chevaux mais on peut tout aussi bien dire des chevals. N'est-ce pas le cas? Si oui, je dirais que je vais simplement continuer avec l'orthographe qui est déjà bien rodée, surtout que je ne comprends toujours pas la justification de ce nivelage, peu importe la direction.


Attention. Qu'on puisse maintenant écrire « chevals » est une légende urbaine et certainment pas accepté en français! Voir le guide, pour ceux qu'ils le possèdent, « Connaitre et maitriser la nouvelle orthographe », à la page 65.


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 00:28
English to French
+ ...
C'est bien ce que je disais Jul 28, 2009

Stilgar wrote:

Attention. Qu'on puisse maintenant écrire « chevals » est une légende urbaine et certainment pas accepté en français! Voir le guide, pour ceux qu'ils le possèdent, « Connaitre et maitriser la nouvelle orthographe », à la page 65.

Voilà exactement mon point. Vu l'apparution récente de la nouvelle orthographe, bien que je sois traductrice depuis des années, on peut conclure que, puisque je ne maîtrise pas la nouvelle orthographe, je ne sais pas écrire. Et je me prétends traductrice!

J'aimerais quand même que quelqu'un me dise quelle est la pertinence de la nouvelle orthographe. À quoi sert-elle? En quoi est-elle utile? Le fait que le mot alternatif fasse partie de son nom n'en fait-il pas déjà une aberration? L'orthographe, c'est sensé être une règle. Mais quand il y a alternative, ça veut dire qu'on a le choix et qu'on n'a justement par de règles à suivre. J'en perds mon franglais!


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 06:28
French to German
+ ...
Et les Français qui travaillent... Jul 28, 2009

à partir de la France pour des agences canadiennes, ils font comment ?
La logique voudrait qu'en l'absence d'instructions spécifiques, la traduction se fasse vers le FR-FR plutôt que vers le FR-CA.
Ou alors et pour simplifier la situation, que seul(e)s les collègues résident(e)s se chargent des traductions vers le français quand le public ciblé est canadien...

Il est vraiment dommage que cette volonté de "nivellement" ait contaminé le Canada après avoir fait des ravages en Europe (je pense en particulier à l'allemand, traduisant aussi à partir de/vers cette langue).

Laurent K.


[Edited at 2009-07-28 05:34 GMT]


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 00:28
English to French
+ ...
C'est ce que font les bonnes agences Jul 29, 2009

Laurent wrote:

Ou alors et pour simplifier la situation, que seul(e)s les collègues résident(e)s se chargent des traductions vers le français quand le public ciblé est canadien...

C'est normalement ce que font les agences respectables, et je dirais que celles qui ne le font pas ont un léger manque de principe, et non seulement en ce qui concerne le choix des variantes géographiques, mais également au niveau des taux, des délais de paiement, des clauses dans les contrats, etc.
Laurent wrote:

Il est vraiment dommage que cette volonté de "nivellement" ait contaminé le Canada...

Je suis bien d'accord. En fait, j'ai surtout l'impression que c'est un moyen de rendre le français accessible à ceux qui sont paresseux et donc pas foutus d'apprendre à l'écrire. Moi, je considère qu'un peuple qui n'est pas intéressé à apprendre à écrire sa propre langue ne mérite pas d'en avoir une et mérite au contraire de se faire assimiler. Mais bon, ça, ce serait un sujet pour une autre discussion (dans un autre forum sur un autre site).


Direct link Reply with quote
 

Josée Desbiens
Canada
Local time: 00:28
English to French
TOPIC STARTER
Nouveau document de référence Jul 29, 2009

Juste pour vous dire que je viens de me procurer le nouveau document de Marie-Éva Villers, La nouvelle grammaire en tableaux. Cet ouvrage est approuvé par le ministère de l'Éducation du Québec et traite notamment des rectifications orthographiques.

Direct link Reply with quote
 

avsie  Identity Verified
Local time: 06:28
English to French
+ ...
Moui... Jul 29, 2009

Ce qui est approuvé par le MEQ n'est pas nécessairement bon, on n'a qu'à voir les effets désastreux de la réforme de l'éducation, qui est en train de bousiller toute une génération... mais ça c'est un autre débat.

Pour des informations sur la nouvelle orthographe, il est possible de télécharger un mini-guide ici: http://www.orthographe-recommandee.info/


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 00:28
English to French
+ ...
Bof... Jul 30, 2009

En cas de doute, vaut mieux suivre son flair... qui, dans mon cas, dit que je finirais par me faire entourlouper par cette alternative. Je m'en tiendrai donc à la vieille orthographe, faute d'avoir un argument qui tient la route pour utiliser la nouvelle.

Je trouve l'exemple du système d'éducation de Marie-Claude très pertinent! Et ça me fait craindre que dans quelques années, une fois qu'on aura appris à utiliser la nouvelle orthographe de peine et de misère, on se rende compte que c'est pire encore et on annule tout. Un peu comme l'affaire des bulletins chiffrés, quoi!


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 00:28
English to French
+ ...
Le nivellement est définitif Aug 2, 2009

Voici ce que j'ai trouvé à http://www.ccdmd.qc.ca/correspo/Corr10-2/Connaitre.html :
Les rectifications orthographiques étendent la portée de plusieurs règles générales connues. Par conséquent, le nombre d’exceptions qui nuisaient à l’apprentissage de la règle par l’élève est réduit, et les heures qui devaient être consacrées à leur enseignement peuvent maintenant être utilisées à d’autres fins plus constructives.

Ah bon? L'apprentissage du français n'est pas constructif? Ce que je suis bête pour ne pas m'en être rendue compte toute seule -- ça crevait pourtant les yeux!

Bref, comme je le pensais, cette nouvelle orthographe est simplement une façon de permettre aux élèves de s'écraser sur leurs lauriers sans avoir à réellement étudier le français. Et tant pis pour ceux qui l'ont déjà appris et qui doivent maintenant retourner à la case départ à l'âge adulte. Bref, pour permettre aux élèves du primaire et du secondaire de procrastiner encore plus (ils procrastinent déjà assez à mon goût), nous devrons apprendre à écrire à leur place pour qu'ils n'aient pas à apprendre de leur côté et qu'ils réussissent enfin ces foutus examens.

Autre fait intéressant, sinon troublant ( http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200907/23/01-886866-le-quebec-toujours-aussi-mauvais-eleve.php ) :
Les résultats des élèves des écoles secondaires du Québec ont encore une fois baissé cette année. Selon des statistiques dévoilées hier par le ministère de l'Éducation (MELS), la moyenne aux examens ministériels de juin dernier a été de 72,8%. Depuis 1992, seule la cohorte de 2006 avait obtenu de pires résultats, avec une moyenne de 72,6%.

Remarquez, on parle ici de la moyenne. Ça veut dire que pour chaque jeune qui a obtenu 85 %, un élève a échoué. Pour chaque élève qui a obtenu 95 %, un élève a échoué lamentablement. La note de passage étant 60 %, il n'est pas difficile d'imaginer que la règle est d'échouer et l'exception est de réussir (bien qu'encore boîteusement).

Aussi :
Le taux global de diplomation sur sept ans est actuellement de 72% au Québec, révèlent les données du Ministère.

Traduction : environ un élève sur quatre est trop pourri pour décrocher son diplôme (bonjour les taux d'assistance sociale des années 2010). Et quand on sait à quel point les examens de fin d'année sont ridicules (des questions à choix de réponse tellement évidentes qu'il faut souvent être analphabète pour ne pas réussir la question les yeux fermés), on a idée de ce que les jeunes Québécois d'aujourd'hui seront les parfaits incompétents de demain.

Fallait bien faire quelque chose pour les pauvres petits choux! Une chose est sûre : les articles de journal, rapports scientifiques et autres textes de loi que ces jeunes pondront à leur tour seront vraiment croustillants à lire. Repose en paix, accent circonflexe!

[Edited at 2009-08-02 18:59 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 06:28
French to German
+ ...
Racines coupées Aug 2, 2009

La complexité relative du français provient en partie de ses racines latines et grecques. Je ne vois pas en quoi des règles nuisent à l'apprentissage d'une matière, ce serait plutôt le contraire ! Nous sommes ici une fois de plus (et la comparaison avec l'Allemagne s'impose, au moins à mon esprit) dans une certaine forme de démagogie selon laquelle ce sont ceux qui ne savent rien ou qui n'ont pas envie de savoir qui imposent les règles de l'apprentissage des matières.
Peut-être faut-il recourir à des méthodes d'apprentissage plus "radicales" : http://www.electricscotland.com/humour/h19.htm ?

Laurent K.


Direct link Reply with quote
 

avsie  Identity Verified
Local time: 06:28
English to French
+ ...
Je plussoie Aug 2, 2009

ViktoriaG wrote:

Voici ce que j'ai trouvé à http://www.ccdmd.qc.ca/correspo/Corr10-2/Connaitre.html :
Les rectifications orthographiques étendent la portée de plusieurs règles générales connues. Par conséquent, le nombre d’exceptions qui nuisaient à l’apprentissage de la règle par l’élève est réduit, et les heures qui devaient être consacrées à leur enseignement peuvent maintenant être utilisées à d’autres fins plus constructives.

Ah bon? L'apprentissage du français n'est pas constructif? Ce que je suis bête pour ne pas m'en être rendue compte toute seule -- ça crevait pourtant les yeux!

Bref, comme je le pensais, cette nouvelle orthographe est simplement une façon de permettre aux élèves de s'écraser sur leurs lauriers sans avoir à réellement étudier le français. Et tant pis pour ceux qui l'ont déjà appris et qui doivent maintenant retourner à la case départ à l'âge adulte. Bref, pour permettre aux élèves du primaire et du secondaire de procrastiner encore plus (ils procrastinent déjà assez à mon goût), nous devrons apprendre à écrire à leur place pour qu'ils n'aient pas à apprendre de leur côté et qu'ils réussissent enfin ces foutus examens.

Autre fait intéressant, sinon troublant ( http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200907/23/01-886866-le-quebec-toujours-aussi-mauvais-eleve.php ) :
Les résultats des élèves des écoles secondaires du Québec ont encore une fois baissé cette année. Selon des statistiques dévoilées hier par le ministère de l'Éducation (MELS), la moyenne aux examens ministériels de juin dernier a été de 72,8%. Depuis 1992, seule la cohorte de 2006 avait obtenu de pires résultats, avec une moyenne de 72,6%.

Remarquez, on parle ici de la moyenne. Ça veut dire que pour chaque jeune qui a obtenu 85 %, un élève a échoué. Pour chaque élève qui a obtenu 95 %, un élève a échoué lamentablement. La note de passage étant 60 %, il n'est pas difficile d'imaginer que la règle est d'échouer et l'exception est de réussir (bien qu'encore boîteusement).

Aussi :
Le taux global de diplomation sur sept ans est actuellement de 72% au Québec, révèlent les données du Ministère.

Traduction : environ un élève sur quatre est trop pourri pour décrocher son diplôme (bonjour les taux d'assistance sociale des années 2010). Et quand on sait à quel point les examens de fin d'année sont ridicules (des questions à choix de réponse tellement évidentes qu'il faut souvent être analphabète pour ne pas réussir la question les yeux fermés), on a idée de ce que les jeunes Québécois d'aujourd'hui seront les parfaits incompétents de demain.

Fallait bien faire quelque chose pour les pauvres petits choux! Une chose est sûre : les articles de journal, rapports scientifiques et autres textes de loi que ces jeunes pondront à leur tour seront vraiment croustillants à lire. Repose en paix, accent circonflexe!

[Edited at 2009-08-02 05:59 GMT]


Je suis entièrement, complètement d'accord avec toi, Victoria. C'est... désolant. Non, plutôt fâchant. Ou pire, complètement ridicule. On se prépare tout un avenir.....


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 00:28
English to French
+ ...
Haha! Aug 2, 2009

Laurent wrote:

Peut-être faut-il recourir à des méthodes d'apprentissage plus "radicales" : http://www.electricscotland.com/humour/h19.htm ?

Merci, Laurent. Un peu d'humour, ça peut faire du bien dans de telles situations.

Par contre, tu n'aurais pas du : http://www.accommodements.qc.ca/documentation/rapports/rapport-final-integral-fr.pdf



Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
NancyLynn[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

La nouvelle orthographe et son application

Advanced search







Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »
BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search