KudoZ home » English to French » Tech/Engineering

TOWER COMPANIES

French translation: société gestionnaire d'infrastructures hertziennes

Advertisement

Login or register (free and only takes a few minutes) to participate in this question.

You will also have access to many other tools and opportunities designed for those who have language-related jobs
(or are passionate about them). Participation is free and the site has a strict confidentiality policy.
GLOSSARY ENTRY (DERIVED FROM QUESTION BELOW)
English term or phrase:TOWER COMPANY
French translation:société gestionnaire d'infrastructures hertziennes
Options:
- Contribute to this entry
- Include in personal glossary

13:38 Jun 28, 2001
English to French translations [Non-PRO]
Tech/Engineering
English term or phrase: TOWER COMPANIES
Main context is WIRELESS SECTOR.

The TOWER COMPANIES are the businesses that, in effect, operate as toll roads on the whole wireless industry. In essence they are a derivative play on the industry.
Daniel
"tower companies" (sociétés gestionnaires de points hauts ou d’infrastuctures hertziennes)
Explanation:
Le terme « tower companies » semblerait marcher en français aussi. Tout dépendra de votre audience, initiés ou néophytes, mais vous aurez peut-être envie d'ajouter une petite note quelque part.

Tower companies = sociétés gestionnaires de points hauts ou plus généralement d’infrastuctures hertziennes ; des sociétés qui construisent et louent des équipements de télécommunications aux opérateurs


http://www.antennes-mag.com/tdf/info.php?cID=522&rID=4

Avec la construction des infrastructures de la boucle locale radio, puis plus progressivement le déploiement des réseaux UMTS, la croissance du marché des «Tower Companies» (sociétés gestionnaires de points hauts ou plus généralement d’infrastuctures hertziennes) est en train de s’accélérer, que ce soit en France ou à l’étranger. De surcroît, les opérateurs de télécoms envisagent d’externaliser une partie de leurs activités de réseaux, en particulier la gestion des sites, afin d’une part, de se recentrer sur leur cœur de métier, le service, et d’autre part, de ne pas encore alourdir un investissement déjà très fort en raison du montant payé pour l’obtention des licences UMTS.


http://www.netlocal.net/tel/breves/

2 mai 2001
Tour pour tous ou tour pour un
Radio et télévision hier, GSM et BLR aujourd'hui, demain GPRS, UMTS et numérique hertzien… va-ton avoir autant de pylônes que de technologies ? Alors que des habitants attendent depuis des années de voir enfouies les lignes électriques et que de nombreuses communes ont opté pour le câble pour limiter l'impact des antennes, va t-on a nouveau défigurer le paysage ? Un nombre croissant de collectivités et d'associations (ici en Alsace) se posent légitimement ces questions. Un même pylône peut en fait servir à plusieurs opérateurs et technologies, le tout est que ces derniers veuillent bien s'entendre. Ce n'est pas facile quand on a déployé, à grand frais , ses propres infrastructures comme dans le cas de la téléphonie GSM. Par ailleurs, même en réutilisant des infrastructures existantes, il restera toujours des zones où, du fait des caractéristiques propres à chaque technologie, le maillage devra être resserré. D'où l'intérêt des "tower companies", qui construisent et louent des équipements de télécommunications aux opérateurs. Cette activité s'est beaucoup développée aux Etats-Unis où 40% des équipements seraient mutualisés. En France, seulement 10% des infrastructures sont exploitées sur ce mode. Mais le contexte économique comme la pression des collectivités locales devraient permettre à des sociétés comme Sofrer (et bientôt TDF) de faire avancer leur solution d'infrastructures mutualisées.

http://www.planwireless.com/towerc.htm
However, here’s what you need to know: a tower company may not be nearly so knowledgeable about a particular carrier’s architecture and operations. And when a company shows up at a local government with an application for a cell site and it has no FCC license, that kind of applicant may not be entitled to the protections of Section 704 of the Telecommunications Act of 1996. So it may be a good idea for the tower company to include an FCC licensed carrier on its application to the local government. And the tower company must come back for every new antenna or box. As a local government, you may want to insist on it.

Selected response from:

Nikki Scott-Despaigne
Local time: 02:19
Grading comment
Truly EXCELLENT!
4 KudoZ points were awarded for this answer

Advertisement


Summary of answers provided
na +1exploitants des relais
Didier Fourcot
na +1"tower companies" (sociétés gestionnaires de points hauts ou d’infrastuctures hertziennes)
Nikki Scott-Despaigne


  

Answers


13 hrs peer agreement (net): +1
"tower companies" (sociétés gestionnaires de points hauts ou d’infrastuctures hertziennes)


Explanation:
Le terme « tower companies » semblerait marcher en français aussi. Tout dépendra de votre audience, initiés ou néophytes, mais vous aurez peut-être envie d'ajouter une petite note quelque part.

Tower companies = sociétés gestionnaires de points hauts ou plus généralement d’infrastuctures hertziennes ; des sociétés qui construisent et louent des équipements de télécommunications aux opérateurs


http://www.antennes-mag.com/tdf/info.php?cID=522&rID=4

Avec la construction des infrastructures de la boucle locale radio, puis plus progressivement le déploiement des réseaux UMTS, la croissance du marché des «Tower Companies» (sociétés gestionnaires de points hauts ou plus généralement d’infrastuctures hertziennes) est en train de s’accélérer, que ce soit en France ou à l’étranger. De surcroît, les opérateurs de télécoms envisagent d’externaliser une partie de leurs activités de réseaux, en particulier la gestion des sites, afin d’une part, de se recentrer sur leur cœur de métier, le service, et d’autre part, de ne pas encore alourdir un investissement déjà très fort en raison du montant payé pour l’obtention des licences UMTS.


http://www.netlocal.net/tel/breves/

2 mai 2001
Tour pour tous ou tour pour un
Radio et télévision hier, GSM et BLR aujourd'hui, demain GPRS, UMTS et numérique hertzien… va-ton avoir autant de pylônes que de technologies ? Alors que des habitants attendent depuis des années de voir enfouies les lignes électriques et que de nombreuses communes ont opté pour le câble pour limiter l'impact des antennes, va t-on a nouveau défigurer le paysage ? Un nombre croissant de collectivités et d'associations (ici en Alsace) se posent légitimement ces questions. Un même pylône peut en fait servir à plusieurs opérateurs et technologies, le tout est que ces derniers veuillent bien s'entendre. Ce n'est pas facile quand on a déployé, à grand frais , ses propres infrastructures comme dans le cas de la téléphonie GSM. Par ailleurs, même en réutilisant des infrastructures existantes, il restera toujours des zones où, du fait des caractéristiques propres à chaque technologie, le maillage devra être resserré. D'où l'intérêt des "tower companies", qui construisent et louent des équipements de télécommunications aux opérateurs. Cette activité s'est beaucoup développée aux Etats-Unis où 40% des équipements seraient mutualisés. En France, seulement 10% des infrastructures sont exploitées sur ce mode. Mais le contexte économique comme la pression des collectivités locales devraient permettre à des sociétés comme Sofrer (et bientôt TDF) de faire avancer leur solution d'infrastructures mutualisées.

http://www.planwireless.com/towerc.htm
However, here’s what you need to know: a tower company may not be nearly so knowledgeable about a particular carrier’s architecture and operations. And when a company shows up at a local government with an application for a cell site and it has no FCC license, that kind of applicant may not be entitled to the protections of Section 704 of the Telecommunications Act of 1996. So it may be a good idea for the tower company to include an FCC licensed carrier on its application to the local government. And the tower company must come back for every new antenna or box. As a local government, you may want to insist on it.




    Reference: http://www.antennes-mag.com/tdf/info.php?cID=522&rID=4
    Reference: http://www.netlocal.net/tel/breves/
Nikki Scott-Despaigne
Local time: 02:19
Native speaker of: Native in EnglishEnglish
PRO pts in pair: 882
Grading comment
Truly EXCELLENT!

Peer comments on this answer (and responses from the answerer)
agree  Ana and Michel: accurate/exact
24 mins
Login to enter a peer comment (or grade)

13 hrs peer agreement (net): +1
exploitants des relais


Explanation:
Les téléphones mobiles et autres appareils de communication sans fil (GPRS, UMTS, etc) utilisent des relais constitués d'antennes montées sur un point élevé ou "towers" pour couvrir le territoire.
Les exploitants des relais ont donc un rôle essentiel dans l'économie de ce secteur.
Quelques références ci-dessous (antennes relais, relais radio, etc).



    Reference: http://www.multimania.com/corruptn/10-67.htm
    Reference: http://www.ericsson.be/fr/enterprise/mobility.htm
Didier Fourcot
Local time: 02:19
Native speaker of: Native in FrenchFrench
PRO pts in pair: 5463

Peer comments on this answer (and responses from the answerer)
agree  VBaby: concis et exact
2 hrs
Login to enter a peer comment (or grade)




Return to KudoZ list


KudoZ™ translation help
The KudoZ network provides a framework for translators and others to assist each other with translations or explanations of terms and short phrases.



See also:



Term search
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search