KudoZ home » French » Social Science, Sociology, Ethics, etc.

le plein emploi

French translation: contraire de chômage

Advertisement

Login or register (free and only takes a few minutes) to participate in this question.

You will also have access to many other tools and opportunities designed for those who have language-related jobs
(or are passionate about them). Participation is free and the site has a strict confidentiality policy.
12:42 Jan 24, 2002
French to French translations [Non-PRO]
Social Science, Sociology, Ethics, etc. / social
French term or phrase: le plein emploi
... Second thème, la croissance, le plein emploi et la lutte contre les inégalités. expliquez svp le terme "plein emploi", merci
saeed
French translation:contraire de chômage
Explanation:
le plein-emploi est l'emploi de tous ceux qui sont à la recherche d'un emploi. C'est le contraire du chômage, car même si celui-ci est partiel (8% par exemple)il empêche le plein-emploi (100%) de se réaliser.
Selected response from:

Claudia Iglesias
Chile
Local time: 07:39
Grading comment
merci , votre réponse était comme toujours très claire et explicite .
4 KudoZ points were awarded for this answer

Advertisement


Summary of answers provided
5 +1le plein emploiAlexandre Laval
4 +1le plein emploi
Sheila Hardie
4 +1contraire de chômage
Claudia Iglesias


  

Answers


10 mins   confidence: Answerer confidence 4/5Answerer confidence 4/5 peer agreement (net): +1
contraire de chômage


Explanation:
le plein-emploi est l'emploi de tous ceux qui sont à la recherche d'un emploi. C'est le contraire du chômage, car même si celui-ci est partiel (8% par exemple)il empêche le plein-emploi (100%) de se réaliser.

Claudia Iglesias
Chile
Local time: 07:39
Works in field
Native speaker of: Native in FrenchFrench, Native in SpanishSpanish
PRO pts in category: 4
Grading comment
merci , votre réponse était comme toujours très claire et explicite .

Peer comments on this answer (and responses from the answerer)
agree  Fernando Muela
9 mins
Login to enter a peer comment (or grade)

12 mins   confidence: Answerer confidence 4/5Answerer confidence 4/5 peer agreement (net): +1
le plein emploi


Explanation:
Voici tres explications du terme plein emploi. J'espère qu'elles t'aideront un petit peu.


Sheila

http://vacarme.eu.org/article70.html

Le plein emploi de papa, c'était, soit la version hard : les femmes à l'usine d'armement et les hommes au front, les camps de rééducation par le travail ou les porteurs de lunettes dans les rizières, histoire de leur apprendre ce qu'être productif voulait dire… ; soit la version soft, où les charmes de la production en série de bagnoles et autres merveilles interchangeables, fabriquées en masse, permettaient à un fordisme défunt d'assurer au plus grand nombre la garantie de perdre sa vie à la gagner… Mais le règne dictatorial du « one best way » taylorien qui depuis l'entreprise organisait la société a vécu. Aux grèves sauvages, au turn-over incontrôlable, à la fuite hors de l'usine, opposés par le travail à l'exploitation, le capital répond depuis vingt-cinq ans par l'imposition d'une discipline hors l'usine. Cette discipline hors les murs touche directement toute la société pour retourner le contrôle de la mobilité au profit du capital. Le salaire n'est plus un investissement nécessaire à la massification de la consommation et à la croissance des profits mais un pur moyen de contrôle.

Le plein emploi d'aujourd'hui, celui que nous annonce Lionel Jospin pour dans dix ans, est donc tout différent de celui d'hier : c'est celui vers lequel tendent les États-Unis avec leurs 4 % de chômage et leurs 2 % de population active derrière les barreaux ; c'est celui du glissement progressif vers le workfare, c'est-à-dire l'obligation de travailler lorsqu'on dépend des superbes allocations généreusement versées par les social-démocraties européennes, en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne… ; c'est la société rêvée où des millions de salariés pauvres, « working poors » misérablement payés à accomplir des tâches inutiles ou nuisibles, n'auraient plus l'outrecuidance d'alourdir les chiffres du chômage et, partant, le scintillant bilan gouvernemental de la gauche plurielle.


http://www.brook.edu/views/interviews/dickens/20000905.htm


SK : Comment définissez-vous le plein-emploi?

WD : La définition conventionnelle présuppose un taux de chômage naturel unique en dessous duquel il n'est pas possible de descendre sans que le taux d'inflation se mette à augmenter. Le taux de chômage le plus bas sans redémarrage de l'inflation est consideré comme le signe du plein-emploi. Les économistes avec lesquels je travaille et moi-même pensons en fait qu'il n'existe pas de taux de chômage naturel unique mais plutôt un compromis (trade-off) à long terme entre inflation et chômage, qui se stabilise à un niveau d'inflation faible ou modéré. Le taux de chomâge le plus bas possible peut, d'après nos travaux, être concilié avec une inflation faible ou modérée, plutôt que nulle.

Notre définition du plein-emploi, c'est ce taux de chômage le plus bas possible.


http://www.csn.qc.ca/Pageshtml10/PleinEmploi.html


La notion de plein emploi, elle, s'est imposée après la dernière guerre mondiale grâce aux thèses économiques de John Maynard Keynes. Le terme a été consacré par la publication en 1944 du Rapport Beveredge intitulé Full Employment in a Free Society. Le concept de "plein emploi" renvoie à deux réalités différentes bien qu'intimement liées.

La première réalité concerne les taux de chômage extrêmement faibles qu'ont connus les pays capitalistes avancés au cours des trente années d'après-guerre alors que, en dehors des cycles conjoncturels, le nombre d'emplois salariés était quasi suffisant pour absorber l'augmentation de la population active. Certes, il y avait du chômage, mais il ne touchait que les personnes en transition vers un nouvel emploi. Les économistes l'ont appelé - quel terme horrible - "chômage frictionnel".

L'autre réalité qu'englobe la notion de <<plein emploi>> est à mon sens la plus importante.On peut la définir comme étant un objectif que s'étaient fixé plus ou moins explicitement les gouvernements auquel s'est greffé un espoir bien ancré dans la population de voir tout individu qui le désirait accéder au statut de salarié et de jouir des droits qui y étaient attachés. Le travail salarié et le plein emploi étaient bel et bien au coeur du contrat social d'après-guerre. C'est sur cette question que je vais maintenant tenter d'élaborer mon propos.


--------------------------------------------------
Note added at 2002-01-24 13:01:32 (GMT)
--------------------------------------------------

je voulais dire \'trois\' explications!

Sheila Hardie
Spain
Local time: 11:39
Works in field
Native speaker of: Native in EnglishEnglish

Peer comments on this answer (and responses from the answerer)
agree  Fernando Muela: Une réponse magnifique.
14 mins
  -> merci, Fernando:)
Login to enter a peer comment (or grade)

14 mins   confidence: Answerer confidence 5/5 peer agreement (net): +1
le plein emploi


Explanation:
Le plein emploi, c'est l'absence de chômage, la situation idéale où chaque actif trouve un travail. Dans l'idéal, le plein correspond correspond à un taux de chômage de 0 %. Dans les faits, le taux de chômage est toujours au minimum de 1 ou 2 %, même en cas de pénurie de main d'oeuvre, en raison des ajustements structurels entre offre et demande.


Alexandre Laval
France
Local time: 11:39

Peer comments on this answer (and responses from the answerer)
agree  Fernando Muela
5 mins
Login to enter a peer comment (or grade)




Return to KudoZ list


KudoZ™ translation help
The KudoZ network provides a framework for translators and others to assist each other with translations or explanations of terms and short phrases.



See also:



Term search
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search